fbpx VEA | Krug

VEA

Hong Kong S.A.R
icons/arrow Created with Sketch.
icons/arrow Created with Sketch.

Né à Hong Kong et élevé sous influence occidentale, le Chef Vicky Cheng a été formé par les Chefs français les plus respectés et admirés comme Daniel Boulud du Restaurant Daniel de New York, étoilé au Michelin. Il a ainsi acquis les connaissances et les principes qui ont posé les bases de l’excellence culinaire qu’il démontre aujourd'hui au VEA Restaurant and Lounge.

L’inspiration peut réellement venir de partout.
Comment qualifieriez-vous votre philosophie culinaire ?
Ma philosophie consiste à prendre tout ce que j’ai appris en cuisine française par le passé et de le combiner avec ma culture et mon héritage. Me focaliser vraiment sur mes racines et mettre en valeur la cuisine hongkongaise. J’ai envie de prendre quelque chose qui existe à Hong Kong depuis des années et de le réinventer de façon complètement inédite. « Chine x France »
Une obsession culinaire ?
Je suis très intrigué par la cuisine chinoise. Je ne savais pas du tout (bien que j’aie grandi en en mangeant) que les ingrédients et les techniques utilisés impliquaient un travail d’une telle complexité. Je suis aussi obsédé par la notion de zéro déchet. Je n’aime vraiment pas le gâchis. Dans ma cuisine, nous essayons de maintenir notre production de déchets aussi proche de zéro que possible.
Vos sources d'inspiration ?
Elles sont partout. L’inspiration peut réellement venir de partout. Ça dépend de ce que vous recherchez à ce moment donné. Pour les saveurs et les accords, beaucoup de mes idées me viennent de ce que je mange. Parfois dans des restaurants raffinés, parfois dans de simples restaurants chinois locaux et parfois même encore dans la rue. Pour la présentation, je m’inspire même de l’art.
Votre héros ? Et pourquoi ?
Ma mère. Elle m’a donné ma base et m’a appris à ne pas seulement être quelqu’un qui réussit, mais plus important, à être quelqu’un qui a du cœur. Elle m’a toujours rappelé qu’il fallait garder les pieds sur terre et rester humble. Elle est l’une des principales raisons pour lesquelles je suis là où je suis aujourd’hui.
Votre idée du plaisir ?
La joie d’être sans soucis, sans pensées, sans problèmes. Même pour un court instant. Quand je mange dehors, j’essaie de ne pas me plaindre. J’aimerais prendre un moment pour m’immerger dans cet état d’insouciance et profiter de la bonne hospitalité de l’instant.
Votre repas de rêve ?
Un repas en amoureux avec ma femme, au milieu d’un champ de tournesols. Elle était fleuriste et elle adore les tournesols. Mon repas de rêve serait un long déjeuner de 4 heures dans ce cadre, accompagné de Krug Collection 1985.
La personne avec qui vous rêvez de dîner ?
Je l’ai dit juste au-dessus !
La plus grande extravagance de votre vie ?
Quand j’ai eu 30 ans, je me suis marié avec ma femme Polly et peu de temps après, notre petite fille Elizabeth nous a rejoints. C’est à cette époque que je me suis acheté ma première maison, une maison qui est la nôtre, que nous pouvons considérer comme notre foyer.
Si vous pouviez préparer un dîner pour quatre personnes, qui choisiriez-vous ?
Je préparerais un repas pour Daniel Boloud, Jean François et Eddy Leroux afin de pouvoir tous les remercier et partager avec eux le succès de ce en quoi ils ont investi de leur temps eux aussi.
Le luxe que vous aimeriez avoir sur une île déserte ?
Caviar et Champagne.
Votre première gorgée de Krug ?
Ma première gorgée de Krug, c’était il y a quelques années. Je me souviens qu’un de mes clients fidèles avaient ramené cette magnifique bouteille de Krug Collection 1985 et que ça avait immédiatement attiré mon attention, parce que c’est mon année de naissance. Le goût, je ne l’oublierai jamais.

Une discussion avec Vicky Cheng

TOUT KRUG Ambassades

icons/arrow Created with Sketch.
icons/arrow Created with Sketch.
Krug Grande Cuvée — Grand Soleil
00:13