Désolé

This page is not valid in your language.
Please change your location to see the article.

Bernhard Reiser

Reisers Am Stein, Allemagne
icons/arrow Created with Sketch.
icons/arrow Created with Sketch.
Bernhard Reiser a trouvé sa vocation dès l’âge de quinze ans et puise son inspiration dans le travail d’Eckart Witzigmann. Son restaurant, niché dans un vignoble de Bavière, place les accords mets et vins au cœur de l’expérience culinaire. Chef et restaurateur, il est également entrepreneur, traiteur, chercheur et, depuis peu, auteur.

Un échange avec Bernhard Reiser

Qu’est-ce qui vous a incité à devenir Chef ?
Il est indéniable que ma grand-mère a eu une influence majeure sur mon parcours. Elle tenait une épicerie dans ma ville natale et me préparait toujours à manger quand j’étais enfant. D’une créativité sans limite, elle était capable de sublimer n’importe quel ingrédient. Mes parents, tous deux universitaires, n’ont d’abord pas vu d’un très bon œil que je décide d’apprendre à cuisiner à quinze ans. En dépit des circonstances, j’ai persévéré et fait la connaissance de nombreux Chefs admirables, dont Eckart Witzigmann, qui m’a fait très forte impression. Je le considérais comme une légende vivante de la gastronomie.
Cette année, je fête mes vingtcinq ans de carrière, une carrière dédiée à rendre mes invités heureux, et même plus puissants physiquement, comme je l’ai découvert en tant que coach nutritionnel pour des athlètes professionnels. Pour moi, la cuisine est tout autant une passion qu’un mode de communication. C’est la langue de ma créativité.
Avez-vous des anecdotes amusantes relatives à l’oignon à nous raconter ?
En guise de punition, ma grand-mère nous obligeait à peler des oignons, mais j’y prenais toujours beaucoup de plaisir car j’aimais particulièrement cette odeur et j’arrivais à ne pas pleurer. Au-delà de sa valeur nutritionnelle, l’oignon jouit de grands bienfaits antiseptiques. J’ai trouvé des recettes à base d’oignons dans des livres anciens, notamment au cours de mes recherches sur la cuisine monastique et sur l’histoire de la littérature culinaire. L’oignon a des vertus antiseptiques : par exemple en cas de gorge irritée ou de début de syndrome grippal, on peut s’en remettre à ce remède ancestral. Passées, présentes ou futures, les utilisations de l’oignon – en cuisine ou ailleurs – sont infinies.
Pour qui rêveriez-vous de préparer un accord mets et Krug ?
Je cuisinerais pour mon épouse, Silia. Sommelière exceptionnelle et œnophile éclairée, elle apprécie les mets de qualité et le Champagne, ce qui compte plus que tout à mes yeux. Nous sommes mariés depuis sept ans et exerçons des professions complémentaires. À l’instar de mon accord Krug x oignon, nous formons un duo d’exception.
Vous êtes un grand Amateur de Krug depuis de nombreuses années. Racontez-nous un souvenir marquant…
Lors de ma visite à la Maison Krug, j’ai été très impressionné par l’atmosphère qui y régnait : paisible, détendue, un couffin d’élégance discrète qui résonne avec la façon dont j’aime accueillir mes propres clients. Mon restaurant se situe lui aussi dans une région viticole. La Franconie et le comté de Wurtzbourg sont des hauts-lieux de la viticulture en Bavière, si bien que cette visite des vignobles Krug a profondément fait écho en moi.
ACCORDS METS ET CHAMPAGNE
C’est la complexité de Krug Rosé qui m’a inspiré ce plat. La fraîcheur des notes d’agrumes et la délicate amertume du pamplemousse associé à la framboise se marient au corsé des grains de café ; une véritable invitation à découvrir l’élégance et la profondeur de ce Champagne.
Krug Rosé 24ème Édition

L'élégance absolue

Découvrir

Meet Krug X Onion's chefs

Uwe Opocensky
Petrus au Shangri-La, Hong Kong, R.A.S, Chine
Heiko Nieder
The Restaurant at the Dolder Grand, Suisse
Theo Clench
Portland, Royaume-Uni
Simon Davies
Illinois, États-Unis
icons/arrow Created with Sketch.
icons/arrow Created with Sketch.
Krug Grande Cuvée
Krug Grande Cuvée
Composé par
Sélectionné par